Création base de données sur les élasmobranches

Conception d’une base de données sur les élasmobranches de mer Méditerranée Française

Créée en 2006, l’association AILERONS a pour premier objectif l’étude des requins et des raies (les élasmobranches) au sein des eaux méditerranéennes françaises pour une meilleure connaissance et la conservation des espèces. Elle a initié plusieurs projets à cet effet, notamment le projet diable de mer qui vise à recenser et localiser les individus de Diable de mer Méditerranée Mobula mobular au sein de la Méditerranée.

En mer Méditerranée, les élasmobranches constituent un taux important des captures accessoires des pêcheries qui commercialisent les poissons osseux. Rares sont les pêcheries ciblant les requins, mais généralement en pratique, toutes les prises accessoires sont commercialisées. La mer Méditerranée représente donc un modèle unique pour la mise en œuvre d’une approche écosytémique des pêches. Il y a très peu de données concernant les requins de Méditerranée, et la plupart des recherches sont basées sur l’étude d’animaux morts. La cause principale est notamment le manque de crédits pour la recherche en mer. Cependant, il est important de pouvoir avoir un aperçu de la diversité actuelle des élasmobranches, notamment grâce à un travail de sensibilisation de la population et la mise en place d’enquêtes publiques qui peuvent avoir des intérêts non négligeables.

L’objectif de ce stage est de montrer que la mise en place d’enquêtes publiques, couplée à une sensibilisation des populations, peut avoir des intérêts non négligeables et qu’elles sont capables de donner un écho de la diversité actuelle des élasmobranches.